Parisblues

Última visita: 41 minutos atrás

43917 execuções desde 19 Jun 2007

9.439 Faixas preferidas | 10 Posts | 231 Listas | 10.812 mensagens

  • Adicionar
  • Enviar mensagem
  • Deixar recado

Seu grau de compatibilidade musical com Parisblues é Desconhecido

Crie seu próprio perfil musical

Últimas faixas

Caixa de mensagens

Deixe um comentário. Faça login na Last.fm ou registre-se.

Sobre mim




Merci à DrJazz_MrFunk pour çà :
♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫♥ ♫ ♪♥

♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫♥ ♫ ♪♥




-------

Mesdames mesdemoiselles mes yeux,
-La Censure C'Est Denoncable Une Redirection Ou Une Deviation N'Est PAs Rendue Completement Impossible-
le journal continue avec l'hommage a Stephane Grappelli et Django Reinhardt
,des points de rendez-vous existent
pas impossible de se rencontrer
dans un de ces jazzclubs parisiens et alentours
particulierement ceux qui inclus dans leur programmation du swing manouche,
et maintenant un jardin Serge Gainsbourg.
Bien des liens envisages en perspective dans le journal
(entre autres Antonio Carlos Jobim, Michel Jonasz mais pas seulement)
Salut a tous.

Michel JONASZ - La Fabuleuse Histoire de Mister Swing
http://www.youtube.com/watch?v=CPbVObxVLvo

Supernana.avi
http://www.youtube.com/watch?v=wAVvnWdOwBo

Michel Jonasz - Super Nana
http://www.youtube.com/watch?v=tuQ79IjsoFA

--En resume-
Un grand-père accordéoniste à l’époque parait t'il qu'il se serait fait possiblement remplacer par Tony Murena (un accordéoniste qui a eu l'occasion d' enregistrer avec Django Reinhardt).
un père pianiste, invité par son père accordéoniste sur les planches en 1953
(cela quelques années après un passage concours salle Pleyel ou il fut 1er candidat il y avait quelques 80 participants autour de ses 8 ans si ma memoire est bonne, autant vous dire qu'il a reçu l'éducation musicale qui consiste à sortir son mouchoir de la poche à essuyer toutes les touches et bien régler son siège avant que de commencer à présenter une pièce )
Tout le long de sa vie il a tellement donné de lui à chaque fois qu'il jouait c'était toujours avec beaucoup de tendresse d'humour et d'enthousiasme .
Ses pianistes favoris étaient Horace Silver et Erroll Garner.
( Je lui ai envoyé un lien vers une vidéo dans laquelle jouait Joe Turner -celui né à Baltimore-("extra" m'a t'il répondu) évidemment que c’est bien lui devant qui il avait joué à Paris)




Joe Turner plays Cloud Fifteen http://www.youtube.com/watch?v=BuymxG-dFtA

A mes premiers souvenirs environ l'age de 4 ans c'est mon arrière grand-mère qui m'a installée sur le siège du piano trop haut pour ma taille puis j'ai commencé à chanter et enregistrer avec mon père vous savez un peu comme tout le monde çà commence par les chansons populaires enfantines ,ai grandi en écoutant le répertoire de mon père (incluant entre autres répertoire de son propre père, standards de Jazz, Django Reinhardt , chanson française, Serge Gainsbourg pour ne citer que quelques uns ) imprégnée par ses disques parmi lesquels de be-bop puis, période 70/80 ai commencé en duo avec lui au violon dont j'ai entamé l'étude quelques années pendant les années 80.Ne saurais trop remercier les gens exceptionnels que l'on rencontre le long du parcours de la vie. merci pour les bons moments partages.
Maintenant quelques travaux créatifs en cours.
Bon minute je vais pas tout étaler là comme çà.




♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫♫ ♪♥ ♫ ♪

♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥♫ ♪♥


Aphorismes de Monsieur
Serge Gainsbourg

-Si j’avais à choisir entre une femme et une dernière cigarette
je choisirais la cigarette : on la jette plus facilement.
-L’amour est aveugle et sa canne est rose
-Juif ce n’est pas une religion aucune religion ne fait pousser un nez comme çà.
-Ma mère était belle, mon père aussi, je ne vois donc pas d’où peut venir ma laideur…peut être de mon chien.
-La connerie c’est la décontraction de l’intelligence
-Quand on a tout ,on n’a rien, d’où mon désespoir.
-J’ai besoin d’être toujours en mouvement. Au premier arrêt image, je sais que je vais crever.
-Les femmes, au fond et au fion, adorent les misogynes.
-Doit on dire un noir ou un homme de couleur tout ceci n’est pas clair.
-Prendre les femmes pour ce qu’elles ne sont pas et les laisser pour ce qu’elles sont.
-Je ne veux plus entendre que le silence.
-Caresses et coups de poing dans la gueule sont les pleins et les déliés de l’amour.
-L’amitié est imbaisable et c’est là que je me fais baiser.
-Je serai fusillé d’une balle rouillée et mourrai du tétanos.
-Pendant les trente premières années de ma vie la société m’a entretenu. Je peux bien assumer les autres, maintenant.
-La vie me tuera et peut être le moment venu serais je heureux d’être sa victime d’autres meurent d’un cancer ou d’une attaque cardio-
vasculaire. Moi je mourrai d’une maladie très simple : le retrait extenué de la vie.
-Jamais je ne me suis si bien entendu qu’avec personne.
-J’ai tout réussi sauf ma vie.
-Je ne sais pas si Dieu a créé les hommes, ce dont je suis sur , c’est que l’homme a créé les Dieux.
-La politique a ses impératifs et ses imperators.
-C’est une affaire sérieuse que l’amour.
L’amour comme les lettres qui ont du corps
se fait avec des pleins et des déliés. Il implique les caresses et les coups. La langue et la cravache.
L’on frappe on vous résiste, on se fait griffer. Je crois que personnellement qu’il faut soumettre ou se soumettre.

-J’ai retourné ma veste quand je me suis aperçu qu’elle était doublée de vison.
-J’arrête de fumer . toutes les cinq minutes.
-L’ennui ? une position aristocratique.
-Le danger, c’est la conscience de la mort.

-La laideur est supérieure à la beauté en ceci c’est qu’elle dure.
-La rétine est plus précieuse que le tympan, sauf pour les myopes.
-Je connais mes limites c’est pourquoi je vais au-delà.
-Il n’y a rien de tel qu’une victoire efficace remportée contre le désespoir ou la mort pour éloigner de nous la pensée du suicide.
-Je suis un petit voleur, grand faussaire flambeur, vitrolé, dépressif,
pessimiste forcené, fier, tricard, indélébile maladroit ,addict et violent.
-Donnez moi une star que j’en fasse une inconnue.
-Je fume, je bois, je baise, triangle équilatéral.

-Si le christ était mort sur la chaise électrique tous les petits chrétiens porteraient une chaise autour du coup.
-Si j’étais Dieu je serais peut-être le seul à ne pas croire en moi.
-Je n’ai pas un mot à dire sur le bonheur. En ligne de mire, je ne le connais pas çà ne m’intéresse pas,J’ai eu des instants de bonheur avec quelques femmes çà n’appartient qu’à moi. Je racontes mes turbulences mais pas mes instants de calme.
-Je ne me casse pas parce que ce sont les femmes que je casse.
-Il faut penser au peintre Japonais qui regarde une fleur pendant trois mois et la cerne en quelques secondes.

Il y a deux sortes d’hommes les gigolos et les souteneurs.
Il y a deux sortes de femmes : les putains et les putains.
-Quel est le leitmotiv militaire de l’intestin grêle ?
Chaque matin, il balance : mission accomplie mon colon.
-Aimer les femmes en haîssant la femme : c’est moi.
-Qui promène son chien est au bout de la laisse.
-Mon premier cachet ce n’était même pas un cachet plutôt un comprimé.
-Les femmes ? Les petites, je les saute, les grandes, je les grimpe.
-Et pourquoi l’amour n’aurait il pas ses éclaireurs ?
-Rendre l’âme, d’accord, mais à qui ?
-Ce qui me gêne dans la jument, c’est la queue.
-Qui a coulé le Titanic ? Iceberg, encore un juif.
-Je compte mes amis sur les doigts de la main gauche à Django Reinhardt.
-J’ai toujours été déçu par mes amitiés.
-La queue, c’est féminin, le con masculin. question de genre.
-Chut ! l’amour est un cristal qui se brise en silence.
-Amour, hélas ne prend jamais qu’un seul m,
faute de frappe on écrit haine pour aime.
-L’amour ne vaudra jamais mieux que le court temps que l’on passera à le faire.
-Dieu est juif.
-je ne veux pas qu’on m’aime mais je veux quand même.
-La désespérance est un don de mec.
-Pour la vie, il n’y a pas d’antidote.
-Les femmes, c’est du chinois.
Les comprenez-vous ? moi pas.
--Le snobisme c'est une bulle de champagne qui hesite entre le rot et le pet.
-A l'inverse des autres qui ont des idées qui font vehiculer des mots, moi j'ai les mots qui font vehiculer les idées.
-Pour l'amitie entre hommes et femmes,impensable,parce que, il y a toujours sous-jacent, le desir animal, le vertige du plaisir.
(..)La vie ne vaut d'être vécue sans amour(..)
(...)Mais qui sans amour Existe ? (...)
(...) amour à outsider (...)
"Quand on a pas ce que l'on aime faut aimer ce que l' on a"
"Être ou ne pas être. Question, réponse." (Serge Gainsbourg )
"Pas Degueu " ;-D
"J'avais L'Essence Mais Elle Avait Pas Le Briquet "(Serge Gainsbourg )
"Les pianos C'est Comme Les Cheques Ca Ne Fait Plaisir Qu'a Ceux Qui Les Touchent" (Eric Satie )

http://www.freakradio.org/listen.html
http://audio.str3am.com:5110/

FRANK ZAPPA QUOTES
Some rock musicians make a bunch of money and stick it up their noses - I stick mine in my ear




]♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫ ♪♥ ♫♥ ♫ ♪♥ ♫
parisblues's top albums (12 months) 1. Joe Turner - I Understand (202)
2. Joe Turner - An Evening With Joe Turner (135) 3. Frank Zappa - Broadway the Hard Way (134)
4. Joe Turner - The Definitive Black & Blue Sessions: Poor Butterfly (127) 5. Joe Turner - Stride by Stride vol 1 (124) 6. Frank Zappa - Mystery Disc (104)
7. Joe Turner - Joe's Back in Town (95)
8. Joe Turner - Joe Turner featuring Slam Stewart & Jo Jones (92) 9. Fats Waller - 100 Ans De Jazz Disc 2 (83) 10. Horace Silver Trio - Horace Silver Trio, Vol. 1: Spotlight on Drums [RVG Edition] (68) 11. Joe Turner - Still Stridin' Along, Vol. 2 (67) 12. Serge Gainsbourg -(60)